NOUS VOUS INVITONS À METTRE À JOUR VOTRE NAVIGATEUR POUR UNE EXPÉRIENCE OPTIMALE DU SITE SCHIAPARELLI.COM
15 juin 2017Patrimoine
MEDUSA
Bijoux et tabous au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris 

Le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente « Medusa », une exposition portant un regard contemporain et inédit sur le bijou, qui révèle certains tabous.

Parmi la sélection présentée, on redécouvre le célèbre bracelet en fourrure et métal (1935) de l’artiste surréaliste Meret Oppenheim en collaboration avec Schiaparelli. Ce bijou aurait inspiré à Meret Oppenheim son œuvre célèbre Déjeuner en fourrure, composée d’une tasse, d’une sous-tasse et d’une petite cuillère recouvertes de fourrure. Elle fût la première femme artiste à intégrer la collection du MOMA à New York grâce à cette œuvre. 

On retrouve également dans l’exposition une robe de la collection Schiaparelli Haute Couture Automne/Hiver 2016-17 de Bertrand Guyon, « La dame du char », dont le dos est embelli d’un bijou en métal doré.

« Medusa » réunit plus de 400 bijoux réalisés par des artistes, des bijoutiers d’avant-garde et de designers, mais aussi des bijoutiers contemporains ou encore des joailliers, ainsi que des pièces anonymes, plus anciennes ou non-occidentales (de la Préhistoire, du Moyen-Age, des bijoux amérindiens, du punk et du rap au bijou fantaisie…).

Tout comme le visage de Méduse dans la mythologie grecque, le bijou attire et trouble celui qui le conçoit, le regarde ou le porte. Objet au statut ambigu, à mi-chemin entre parure et sculpture, il reste l’une des formes d’expression artistique les plus anciennes et universelles bien qu’il ne soit pas nécessairement considéré comme une œuvre d’art. Il est en effet souvent perçu comme trop proche du corps, trop féminin, précieux, ornemental, ou primitif.

L'exposition entend interroger les frontières traditionnelles de l’art, en reconsidérant, avec la complicité des artistes, les questions de l’artisanat, du décoratif, de la mode, de la culture pop.

 

À découvrir au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris jusqu’au 5 novembre 2017

12 juin 2017VIP
Cobie Smulders
en Schiaparelli Haute Couture à la 71ème cérémonie des Tony Awards     

Lors de la 71ème cérémonie des Tony Awards, l’actrice Cobie Smulders a choisi de porter Schiaparelli Haute Couture.

Elle était vêtue d’une robe bustier de gazar blanc brodé d’un patchwork de brocards multicolores. 

9 juin 2017VIP
Tilda Swinton
en Schiaparelli à la première de son nouveau film « Okja »

Lors de la première new-yorkaise de son nouveau film « Okja », réalisé par Joon-Ho Bong et présenté en sélection officielle du 70ème Festival de Cannes, l’actrice Tilda Swinton a choisi de porter Schiaparelli.

La star oscarisée était vêtue d’une robe plissée en georgette de soie blanc cassé rehaussée d’un cœur brodé de tubes de verre rubis.

 

7 juin 2017Collections
La veste Palmiers d’Or Schiaparelli  présentée par Melissa George

Schiaparelli poursuit son projet d’éditions limitées des vestes emblématiques de son histoire. Après la veste zodiac, la Maison dévoile palmiers dor.

Elsa Schiaparelli a toujours été inspirée par ses souvenirs d’enfance et par ses nombreux voyages à travers le monde. Née et élevée au Palais Corsini de Rome, elle a grandi entourée de palmiers majestueux. A l’âge de 13 ans, elle visite la Tunisie pour la première fois accompagnée de son père. Des années plus tard, elle a une révélation en découvrant Hammamet. La lumière, l’atmosphère et la nature exotique de ce village au rivage en face de la Sicile ont tellement séduit sa personnalité cosmopolite qu’elle y achète une maison, réplique miniature de Dar Sebastian.

L’imagination fertile d’Elsa Schiaparelli a fusionné ces anecdotes pour donner naissance à cette broderie palmiers d’or développée avec Lesage. La veste originale de lainage noir est devenu l’un des best-sellers de la collection Hiver 1936. Marlene Dietrich en commanda un exemplaire tandis que l’illustrateur Francis Marshall immortalisa Elsa Schiaparelli portant sa propre veste (qui fait désormais partie de la collection permanente du Musée des Beaux-Arts de Philadelphie).

Aujourd’hui, Bertrand Guyon, directeur du style de la Maison Schiaparelli, en a imaginé une interprétation contemporaine. Un nouveau volume intégralement retravaillé par notre atelier tailleur sublime le motif original demeuré intact.

Présentée par l’actrice Melissa George, cette version ivoire et ensoleillée révèle l’allure intemporelle de la veste palmiers dor en version jour, ou soir.

 

Disponible exclusivement chez Schiaparelli, 21 place Vendôme.

Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Schiaparelli pour être les premiers informés de nos actualités, de nos nouvelles collections et de nos films exclusifs.
* Champ obligatoire
Conformément à la Loi informatique du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant, en justifiant de votre identité, à contact-AT-schiaparelli-DOT-com.
Merci
Vous êtes à présent inscrit à la newsletter Schiaparelli.
Haute Couture | Printemps/Été 2017
Passer l'introduction