NOUS VOUS INVITONS À METTRE À JOUR VOTRE NAVIGATEUR POUR UNE EXPÉRIENCE OPTIMALE DU SITE SCHIAPARELLI.COM
25 juin 2015Art & Culture
En Mode Sport

Jusqu’au 20 septembre 2015, le Musée National du Sport à Nice accueille une exposition temporaire sur les liens entre le sport et la mode.

Cette exposition En mode Sport, retrace l’histoire intime de ces deux phénomènes de 1880 à 2015, à travers une approche sportive et technique, une approche culturelle (historique, sociale et artistique), les compétitions, les médias, les stars, le marketing et la publicité…

Parmi les pièces présentées, un blouson de sport rose Shocking créé par Elsa Schiaparelli en 1950 et prêté par le Musée Galliéra. La couturière a été une pionnière dans le domaine des vêtements de sport. Dès 1927 elle crée sa société « Schiaparelli, pour le sport » et propose des maillots de bain, tenues de tennis ou de ski révolutionnaires pour son époque. 

3 juin 2015Art & Culture
Tennis & Mode

En mai 2015, le musée de Roland Garros accueille une exposition temporaire sur la thématique du Tennis et de la Mode.

Des courts de tennis aux podiums de la Haute Couture, l’exposition tisse un fil d’Ariane entre ces deux mondes qui se sont inspirés mutuellement et se nourrissent encore aujourd’hui de leurs influences réciproques.

Une mise en scène thématique témoigne des liens noués entre sport et mode. Elle permet de découvrir la tenue de tennis conçue par Elsa Schiaparelli pour Lili de Alvarez. 

En 1931, Schiaparelli créa une jupe culotte et une tunique amovible pour la joueuse espagnole, innovation qui a fait de la couturière un précurseur dans le domaine du sportswear. La tenniswoman porta cette tenue scandaleuse pour l’époque aux internationaux de France de tennis de Roland Garros puis au tournoi de Wimbledon. L’exposition montre des photos inédites de cette création et l’original du communiqué qui fût envoyé à la presse.

25 mai 2015Collections
Bijoux Schiaparelli Haute Couture

La collection de bijoux « Grande Ourse » s'inspire des 7 étoiles de cette constellation qu'Elsa Schiaparelli affectionnait tout particulièrement.

Alors qu'elle était encore une petite fille, son oncle astronome lui avait fait remarquer que les grains de beauté disposés sur sa joue dessinaient la forme de la Grande Ourse…

Pour plus d’information, contactez-nous.

18 mai 2015Art & Culture
Mannequin d’artiste, mannequin fétiche

L’exposition « Mannequin d’artiste, Mannequin fétiche » au Musée Bourdelle à Paris retrace l’histoire de ce secret d’atelier à « l’inquiétante étrangeté », jusqu’au 12 juillet 2015.

Un parcours à la scénographie théâtrale dévoile des  mannequins d’artistes de la Renaissance au XXe siècle, parmi lesquels Pascal et Pascaline. Réalisés par la Maison Sennelier, ils furent les mannequins fétiches d’Elsa Schiaparelli. Vedettes des vitrines du 21 place Vendôme admirées par le tout-Paris de l’époque, ce couple de bois, « marié » par Elsa, avait également été adopté comme mascote par les petites mains des ateliers Schiaparelli.

L’exposition lève le voile sur la relation méconnue artiste-mannequin avec près de 160 œuvres.

Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Schiaparelli pour être les premiers informés de nos actualités, de nos nouvelles collections et de nos films exclusifs.
* Champ obligatoire
Conformément à la Loi informatique du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent, que vous pouvez exercer en vous adressant, en justifiant de votre identité, à contact-AT-schiaparelli-DOT-com.
Merci
Vous êtes à présent inscrit à la newsletter Schiaparelli.
Haute Couture | Printemps/Été 2017
Passer l'introduction